Article du jour: Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

Publié le 10 Novembre 2013

Toujours le château de Brissac avec un cliché de la dernière demeure des habitants de cet immense château. On peut constater qu'ils sont aussi bien logé après leur mort que de leur vivant, mais bon comme le disait Jésus lui-même: il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche de rentrer dans le Royaume de Dieu, en clair ils ne faut absolument pas envier ces gens. Je souhaite une bonne journée à toutes mes correspondantes ainsi qu'à Michel.

Château de Brissac: Mausolée. (Photo prise le 19.10.2013)

Château de Brissac: Mausolée. (Photo prise le 19.10.2013)

Rédigé par columbo1962

Commenter cet article

orpha08 17/11/2013 10:39

et surtout je ne vois pas l'intérêt d'avoir un tel bâtiment pour abriter des cercueils ....

TititeParisienne 11/11/2013 04:22

Bonjour Alain,
Oui j'ai eu de la famille qui habitait au 1 rue du Faubourg Saint-Honoré, ma grand-mère maternelle et Tata Simone. Je passais mes vacances scolaires chez elles (et dans leur maison de Valensole) et le dimanche j'allais avec mémé au jardin des Tuileries et nous faisions nos courses dans les magasins du Louvre. Ma grand-mère achetait beaucoup de pinceaux et de peintures car elle peignait beaucoup. Tata Simone était une ancienne cantatrice, qui chantait sous le non de "Simone Bayot" et chez elle c'était la caverne d'Ali-Baba : des guitares, des mandolines, un piano, beaucoup de tableaux, beaucoup de photos aussi de Tata avec de belles robes longues, j'étais fascinée. C'était le côté riche de ma famille. Mais je préférais aller chez mon autre grand-mère, ma grand-mère paternel. Elle habitait Porte de la Chapelle, Boulevard Ney. Un quartier populaire, que mon autre grand-mère n'allait jamais. On buvait le café et le thé dans des verres alors que chez mon autre grand-mère c'était dans des tasses en porcelaine avec des cuillères en argent. Deux mondes différents. Porte de la Chapelle on mangeait le couscous le vendredi soir, j'avais le droit de manger les gâteaux avec les mains, alors que chez l'autre, ils étaient dans une assiette et il fallait le couper avec un couteau et une fourchette. Aujourd'hui tout le monde vit à Nice, ma mère aussi, alors que celle qui vivait Porte de la Chapelle, a toujours vécu dans le 18ème. Mais j'aimais mes deux grands-mères du même amour, et toutes les deux me manquent beaucoup. Je n'ai pas connu mes deux grands-pères.
Passe un bon dimanche, amitié, Véronique

TititeParisienne 10/11/2013 19:30

Bonsoir Alain,
Je viens de rentrer, il y a quoi ? 20 minutes à tout casser ... Super soleil sur la capitale, je suis retournée faire des photos au Jardin des Tuileries, je voulais faire des photos d'automne avant que toutes les feuilles tombent et je voulais revoir le 1 rue du Faubourg Saint-Honoré là où habitaient "Mémé" et "Tata Simone" ... Toute mon enfance, que c'est loin déjà, je voulais montrer tout ça aux enfants.
Oui ces gens sont bien logés, une bien jolie dernière demeure, un petit "Panthéon" en quelque sorte !
Passe une très bonne soirée, amitié, Véronique

l'ami Gegouska 10/11/2013 10:34

Bonjour, j'avais perdu ton lien et je viens de le retrouver chez un ami blogueur, ainsi je peux te souhaiter un bon dimanche
A bientôt amitiés ( je te repositionne dans la liste de mes amis)